For The Public (AT) For The Public (FR) For The Public (DE) For The Public (IT) For The Public (ES) For The Public (CZ) For The Public (IL) For The Public (EN) For The Public (HR) For The Public (GR)
Home
About Us
Contact us
Consortium Description
Management
Research Partners
Partner Institutions
Research Activities
Summary
Dissemination of Knowledge
News
Contact
Press Releases
Events
For The Public
(Multilingual Content)
Project
News And Views
Members Area
Login
FP7

Content : For The Public (fr)
Posted on Friday, May 04 @ 16:12:02 EEST by admin
For The Public Le project Infla-Care : Science européenne pour une thérapie contre le cancer

La plupart d´entre nous connaissent un proche  dont la vie a été affectée par le cancer. Malgré les récentes avancées obtenues ces dernières années dans le domaine de la recherche médicale, le cancer reste une des principales causes de décès dans les pays industrialisés, causant presque un décès sur 5 en ce qui concerne l´Union Européenne.

Le terme “cancer” regroupe divers désordres pathologiques impliquant une division incontrôlée des cellules ou “blocs de construction” du corps humain. Les cellules cancéreuses peuvent croître et former une tumeur au sein du corps humain, et dans certains cas, elles peuvent se déplacer de leur site d´origine vers de nouveaux sites pour former des tumeurs secondaires par métastases.

De nos jours, des traitements spécifiques sont disponibles pour divers types de cancer. Ces récents progrés ont permis d´améliorer le taux de survie dans les temps précoces suivant le diagnostic d´un cancer. Cependant, les traitements actuellement disponibles incluant la chimiothérapie et la radiothérapie, sont pour la plupart des traitements à court terme dont les effets secondaires impactent sévèrement sur la qualité de vie des personnes souffrant d´un cancer.

Avec l´augmentation de l´espérance de vie dans les pays de l´Union Europeénne et une augmentation croissante de la classe d´âge “des plus de 50 ans” au sein de la population des pays européens, il est essentiel de poursuivre le combat contre le cancer et de chercher de nouvelles thérapies avec une meilleure efficacité et des effets secondaires moins sévères. L´Union Européenne propose régulièrement des aides financières pour soutenir des projets de recherche scientifique basés sur une coopération entre les pays européens, voire avec d´autres pays du monde.

Certains cancers sont déjà connus pour être associés à une inflammation chronique, tels que le cancer du foie avec l´hépatite et le cancer du colon avec la colite, mais on pense que bien plus de cancers sont associés à une forme d´inflammation de faible intensité, généralement non détectée suivant les critères cliniques utilisés. Si cette hypothèse se vérifie, cela signifie qu´une meilleure compréhension des mécanismes de l´inflammation et de leur implication dans le cancer pourrait fournir aux scientifiques un nouvel arsenal thérapeutique pour prévenir et combattre le cancer.

INFLA-CARE est un de ces projets financés par le “Framework Program 7 (FP7)” de la Commission Européenne des Sciences de la Vie et de la Santé. Le consortium INFLA-CARE est né de l´idée d´Aris Eliopoulos, Directeur du Programme, qui était conscient des limites des connaissances scientifiques disponibles dans le domaine de l´inflammation et du cancer. Dans l´idée d´établir des groupes de recherche dans un cadre collaboratif, le Dr. Eliopoulos a contacté les scientifiques et cliniciens, représentant à présent le projet INFLA-CARE, pour les inviter à former un consortium afin d´obtenir des financements de la part de la Commission Européenne. Cette initiative a abouti à l´ établissement d´une collaboration scientifique entre divers experts issus de 9 pays européens ainsi que l´Israël. Ce réseau se compose de scientifiques impliqués dans la recherche fondamentale et les biotechnologies, ainsi que d´oncologues, qui sont en contact quotidien avec des patients cancéreux dans les hôpitaux.

Comment ce réseau scientifique fonctionne-t-il ? INFLA-CARE s´est réuni pour la première fois en 2007 à Athènes  pour discuter de la manière dont le groupe devait travailler pour que les collaborations soient les plus efficaces possibles, en se basant notamment sur la force des expertises de chaque membre. L´objectif était de créer le potentiel nécessaire au développement d´un consortium qui pourrait faire progresser significativement les connaissances scientifiques et la prise en charge des patients. Ceci impliquait ,bien entendu, l´obtention des financements demandés. En 2008, la Commission Européenne donna son accord pour financer le projet INFLA-CARE, et le programme débuta officiellement en Janvier 2009, pour une durée de 4 ans à compter de cette date.

Chaque scientifique du projet INFLA-CARE dispose d´un programme et d´objectifs de recherche bien définis sur toute la durée du financement, impliquant notamment diverses collaborations avec les autres membres du consortium. De ce fait, la recherche INFLA-CARE constitue un réseau complexe d´interactions entre les membres, facilitant ainsi l´acquisition de nouvelles connaissances et l´échange d´idées.

INFLA-CARE se réunit une fois par an, généralement pendant 2 ou 3 jours pour faire le point sur les résultats scientifiques  de chaque groupe de travail et discuter de l´avancement général du projet. Présent à chaque réunion annuelle, le Conseil scientifique consultatif, composé de 3 scientifiques ou cliniciens de renommée internationale, donne un avis objectif et des conseils sur le développement du programme. De plus, chaque groupe doit soumettre chaque année un rapport à la Commission Européenne décrivant les avancées significatives du progamme. Quant aux résultats scientifiques, ils sont soumis pour publication dans des journaux scientifiques à comité de lecture.

Cependant, les objectifs du projet vont au-delà de la “paillasse de laboratoire”. Ce projet repose en effet sur le concept de recherche translationnelle, qui vise à valoriser les résultats obtenus en laboratoire directement applicables en termes de traitements pour le patient. Si notre hypothèse se vérifiait, l´inflammation participerait à la formation de bien plus de cancers que l´on ne le pensait à l´origine, et le projet INFLA-CARE pourrait apporter un bénéfice réel aux patients en permettant la découverte de nouveaux traitements applicables à divers types de tumeurs, tout en minimisant leurs effets secondaires.

Plus spécifiquement, le projet consistera à étudier les cellules et les molécules impliquées dans l´inflammation et présentes notamment dans le microenvironnement tumoral et les tissus enflammés, afin de découvrir les messagers chimiques intervenant au sein même des cellules et entre elles-mêmes, le principal objectif étant d´identifier de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles.

De plus, à partir des banques de tissus disponibles, le projet INFLA-CARE étudiera la nature des processus de transformation des tissus sains en tissus enflammés et cancéreux. Une autre composante du programme consistera à utiliser des technologies de pointe pour étudier les changements au sein même de nos gènes qui pourraient expliquer la prédisposition de certaines personnes au développement d´un cancer, ainsi que leur prédisposition à la réponse aux traitements.
 
 



Visitors:
Designed by: George Savakis for Virtual Medical Lab (Faculty of Medicine - Univercity of Crete)